Anamor

Le sang des immortels

Critique de l'œuvre

Académie Française, jour de la rentrée. François Plantin, illustre écrivain et membre éminent des Immortels se donne la mort quelques minutes avant de réciter son discours. Premier suicide depuis 1635 le quai des Orfèvres dépêche Hippolyte Marie-Rose sur les lieux. Alors que le commandant enquête sur ce fameux suicide, des évènements extraordinaires vont se mêler à cette mission qui n'est finalement pas si banale.
Les frères Le Boloch signe ici un polar de qualité. L'univers de l'Académie française, peu connu est assez passionnant.
Cet univers fermé, à la limite de la secte, avec ses secrets, ses menaces et ses trafics est palpitant et enivrant. Peu de repos pour notre enquêteur et sa jolie coéquipière de fortune (du déjà vu ? oui certes).
La plume est intéressante et agréable. Cependant, l'emploi de certains termes peu usités peut parfois complexifier une narration déjà riche et pas toujours intuitive. Le lecteur se perd assez souvent entre les personnages, qui est qui, qui a fait quoi, quel poste il occupe. Merci au glossaire en début de roman qui permet de les re-situer à tout moment.
Le dénouement est un peu tiré par les cheveux et peu clair, mais assez surprenant.
Un très bon roman qui mérite d'être lu et deux auteurs méconnus qui eux aussi mériteraient d'être plus mis sur le devant de la scène.
Le sang des immortels
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar