Anamor

Le Trône de Fer 2, Le donjon rouge

Critique de l'œuvre

L’intégrité et l’honnêteté d’Eddard Stark l’ont poussé à trouver des réponses à des questions qu’il ne faut pas poser au sein de la Cour royale. Empêtré dans des intrigues qui le dépassent, il doit également faire face à une facette du Roi qu’il n’envisageait pas. Son vieil ami serait-il devenu à ce point incompétent et sans cœur ? Malheureusement pour lui, Eddard ne peut compter sur le soutien de ses deux filles, qui s’entre-déchirent tant leurs motivations et leur personnalité diffèrent. Sa femme, Catelyn, continue de mener une quête pour venger son fils Bran. Souhaitant se faire justice auprès de Tyrion Lannister, coupable présumé, elle en oublie qu’elle met en péril la paix du royaume. Il n’en faudra pas tant à la famille Lannister pour assouvir leur soif de pouvoir et ainsi agir comme bon leur semble. Le Royaume est donc prêt à voler en éclat. Cette situation pourrait profiter à Daenerys Targaryen qui essaye d’assembler une armée pour récupérer le trône appartenant jadis à son père.
Bien que le premier tome m’ait laissé un petit goût d’incertitude, ce second volet m’a pleinement conquis. Le nombre de personnages présent dans cette saga représente, à mes yeux, la principale difficulté pour se laisser complètement embarquer dans l’aventure. Cet exercice de mémorisation reste toujours délicat, mais tend logiquement à se simplifier au fil des pages. J’espère que l’auteur saura faire correctement évoluer certains personnages qui me paraissent bien fades pour le moment. De même, les éléments extérieurs au royaume (ce qu’il se passe derrière le mur et derrière la mer) sont trop mis de côté et l’environnement dépeint ne m’attire guère. Chaque lecture d’un chapitre concernant ces deux éléments se révèle être une corvée plutôt qu’un plaisir.
Le premier tome anglais étant divisé en deux tomes français, cela signifie que de nombreuses situations vont trouver un dénouement. En effet, contrairement au précédent volet, nous entrons de plain-pied dans un rythme soutenu faisant la part belle à l’action. La gestion du royaume et les stratégies mises en place par les différentes familles tiennent en haleine le lecteur jusqu’à la dernière page.
Le Trône de Fer 2, Le donjon rouge
Une critique signée Rémi
Inscrit le 02 juillet 2010  |   65 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Rémi

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar