Anamor

Le voleur d'enfants tristes

Critique de l'œuvre

Fleuve Éditions
Ce roman nous a été offert par les éditions Fleuve Éditions !
Restée dans la voiture pendant que son père chasse, Jess est enlevée un matin. Sur le volant, un petit mot : "Vous ne l'aimez pas". La police croit d'abord à une blague ou une fugue, mais Jess ne revient pas. On pense alors à quelqu'un voulant se venger du père de celle-ci, un homme peu apprécié dans la région, mais aucune demande de rançon ne vient, et Jess n'est pas retrouvée.
C'est alors qu'un second enfant disparaît. Laissé quelques minutes sans surveillance dans la voiture, Pete est enlevé et le même petit mot est retrouvé sur le volant. Mais qui est donc ce kidnappeur en série ? Et quelles sont ses motivations ? La police patine : très peu d'indices sont disponibles, malgré que de nouveaux enlèvements surviennent.
"Le voleur d'enfants tristes" est un thriller très bien construit, avec un scénario plutôt surprenant, et qui reste à la fois cohérent et surprenant du début à la fin, ce qui n'est pas peu dire. Les trois personnages principaux (le commissaire, un agent de police en deuil et un adolescent) sont tous dotés d'une vraie personnalités, avec là aussi des traits à la fois originaux et réalistes. On prend vraiment plaisir à suivre le déroulement de l'enquête.
Deux petites critiques : primo, j'ai trouvé la mise en place, et la première partie en général, un peu longue. Mais une fois cela passé, on est complètement dedans et il est impossible de lâcher le roman avant la fin. Secundo, quelques lourdeurs de style dans les descriptions sont à déplorer. Un peu comme si l'auteur s'obligeait à faire quelques jolies phrases de temps en temps.
Mais dans l'ensemble, un excellent thriller qui m'a donné envie de lire les autres romans de Belinda Bauer !
Le voleur d'enfants tristes
Une critique signée Chantal
Inscrit le 06 juin 2010  |   95 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Chantal

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar