Anamor

Les âmes rouges 1, L'Éveil

Critique de l'œuvre

Après avoir été abandonnés par leur mère dans une chambre d'hôtel avec des morsures sur le corps, Ellie et son petit frère Samy, tentent de recoller les morceaux pour comprendre comment leur vie a pu basculer en une seconde avec autant de violence. Ils ont bien du mal à trouver une signification à leurs yeux rouges et les changements qu'ils ont subi. Seuls, ils sont hébergés chez leur oncle dont ils se méfient comme de la peste. Ils vont alors découvrir qu'une partie de la population est "infestée" et que des chasseurs traquent ces infestés et les tuent. Ils savent qu'ils doivent se faire discrets le temps de découvrir le secret que leur famille leur a toujours caché. Les choses se compliquent quand Ellie se rend compte que parmi sa famille et ses amis, bon nombre d'entre eux sont des chasseurs et n'hésiteront pas à les tuer s'ils découvraient leur nature.
Avec ce premier roman, Alicia et Sarah Kroze tiennent une idée originale. Ni vampires, ni simples zombies ou morts vivants, les infestés sont d'un nouveau genre. Ellie et Samy sont assez matures face aux situations qu'ils doivent affronter et j'ai bien aimé leur tempérament.
Les personnages secondaires sont tous intéressants, mais on ne sait presque rien d'eux et c'est dommage.
Si d'ordinaire j'apprécie l'alternance de deux époques (passé/présent) au cours du récit pour nous aider à mieux comprendre, là, ça m'a plutôt embrouillé. Des passages du journal pour nous apprendre ce que l'on doit savoir auraient été suffisants. Les personnages du passé sortis de nulle part m'ont embrouillé.
Dans l'ensemble, tout est trop survolé. J'aurais aimé en savoir plus sur Aiden et son histoire. J'aurais aimé que tous les personnages soient plus approfondis. Un premier tome intéressant, mais qui manque de profondeur.
Extrait :
« Où suis-je ?
Un tiraillement envahit mon poignet à mesure que la circulation revient. ça brûle. J'ai le bras en sang. (...)
Sur le lit un petit garçon est allongé. Replié sur le ventre. je cesse de respirer, pose ma main sous sa gorge.
Rien.
Non...
Je plaque ma main sur son torse.
Rien.
Non... non, NON ! Samy !
Il ne bouge pas.
Sa main est froide. »
Les âmes rouges 1, L'Éveil
Une critique signée Mosaik
Inscrit le 17 mai 2017  |   39 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans fantastiques
Mosaik

Les âmes rouges sur Anamor (Série en cours)

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar