Anamor

Les Bannis et les Proscrits 1, Le Feu de la Sor'cière

Critique de l'œuvre

Alasea, dernière nuit avant que les armées maléfiques du Seigneur Noir ne prennent le contrôle du territoire. Dans un dernier sacrifice, trois mages du bien scellent leur pouvoir dans l'espoir de préserver le bien.
Cinq cent ans plus tard, Elena, une jeune paysanne, hérite d'un pouvoir magique perdu depuis longtemps. Bien avant qu'elle n'en comprenne les implications, le Seigneur Noir avait déjà lancé ses sbires à sa recherche. Armée d'alliés tous bannis de leur contrée respective, elle devra fuir ces forces maléfiques qui tentent de l'enlever. Pour chacun, Elena est le salue de leur peine.
Voici une nouvelle saga qui commence. Après les chevaliers d'Emeraude, Les bannis et les proscrits s'inscrivent dans une écriture plus adulte. En effet, James Clemens adopte ici un style d'écriture plus poussé. Il faut se concentrer au cours des premières pages pour ne pas avoir à y revenir. Une sensation assez agréable. De plus, l'auteur ne nous épargne pas de la mort en tuant (de façon assez horrible) certains personnages dont on pensait qu'ils auraient pu jouer un rôle dans l'aventure. Passée cette découverte de l'univers, le roman se découpe en cinq parties durant lesquelles chaque personnage vivra son aventure avant de rejoindre pour le final le groupe d'Elena.
Une prophétie, le bien contre le mal, voilà une histoire qui n'est pas des plus originale. On ne s'ennuie pas pour autant. L'action est présente et bien ancrée dans l'histoire. Même lorsque les derniers chapitres s'achèvent, divers rebondissements surviennent. Pour notre plus grand plaisir.
Néanmoins, le personnage principal qu'est Elena nous apparaît comme insipide. De clichés en clichés, la jeune paysanne qui s'efface devant tout le monde avant de prendre le contrôle par son pouvoir (en adorant ce pouvoir), tout ceci sonne bien creux. Dans l'espoir que les prochains tomes prennent de l'ampleur…
Bien loin d'un Tolkien, on en apprécie malgré tout, la lecture et on passe un bon moment. Mais si c'est l'originalité d'une histoire que vous recherchez, passez votre chemin.
Les Bannis et les Proscrits 1, Le Feu de la Sor'cière
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (5)
2
2
1
0
0
 
Pas encore d'avatar

Pas encore d'avatar

Super série! A lire absolument! jolie presentation


Norine - 23 mars 2010 -

Julie

Un roman avec lequel j'avais passé un agréable moment sans toutefois être emballée. Une histoire qui entre en résonnance avec trop d'autres, à tel point que partout demeure un effet de déjà-vu...

Un ouvrage agréable en somme, mais guère exceptionnel.


Julie - 06 septembre 2009 -

Pas encore d'avatar

J'ai pris ce livre par dépit à la bibliothèque municipale, parce que je n'avais rien d'autre à lire...
Mais quelle agréable surprise! :D

J'ai tout de suite aimé le style d'écriture, pas très compliqué, mais néanmoins recherché.
Les personnages sont très attachants, les moments d'action se succèdent, la psychologie des personnages est bien développée sans en faire trop...
Si vous aimez l'aventure et les créatures mythiques (elfes, sorcières, ogres, nymphes...) vous allez adorer! ^_^


Lucie - 23 juin 2009 -

Pas encore d'avatar

J'ai vraiment aimé cette série .. enfin les trois livres que j'ai lus du moins . Au fil des tomes, l'histoire devient de plus en plus captivante =) . D'ailleurs, pour ma part lors de la lecture du deuxième tome, je n'ai pu m'arrêter qu'à la fin du troisième :p !

Vivement la suite =)


Pauline - 27 février 2009 -

Pas encore d'avatar

Personnellement, j'ai trouvé ce roman plutôt bon. Elena est attachante même si celui que je préfère est Er'ril bien plus charismatique que notre jeune héroïne.

A lire ^_^


Arthur - 05 janvier 2009 -