Anamor

Les beignets d'Oscar ou mes 100 jours de bonheur

Critique de l'œuvre

Fleuve Éditions
Ce roman nous a été offert par les éditions Fleuve Éditions !
Chaque matin Lucio déguste un beignet d'Oscar, son beau-père, assis à une table devant la boutique, partageant quelques miettes avec un moineau extraverti. Un instant privilégié, une madeleine de Proust qu'il garde secrète. Il ne faudrait pas que Paola, sa femme, apprenne ses écarts gourmands. Quoique maintenant, ça n'ait plus grande importance. Elle a découvert son aventure avec Mme Moroni. Une incartade qui lui vaut d'être mis à la porte. Et comme les ennuis, c'est bien connu, débarquent toujours par paire, il fait la rencontre de l'ami Fritz. Lucio aurait sûrement préféré ne jamais croiser sa route. Pourtant, avec lui, il va passer les cent jours les plus heureux de sa vie. De ceux que l'on veut laisser derrière soi comme les plus heureux, des souvenirs que nos proches chériront toujours. Cent jours qu'il se doit de rendre inoubliables.
Nous vivons ce roman sur un rythme de compte à rebours. En effet les jours vont défiler de la découverte de la maladie (jour 100) jusqu'au jour J, clap de fin de Lucio. Comme vous vous en doutez, dès les premières pages, nous sommes fixés sur la fin, pour le coup il n'y a aucun suspense.
Le personnage principal est attachant et bien qu'il soit un peu sexiste, on sent l'amour dans cette famille et cela peut toucher le lecteur.
Ce roman a une couverture colorée et pleine de peps qui donne envie de se confronter à des sujets pourtant difficiles : la mort et la maladie. Cela nous rappelle une fois de plus qu'il ne faut pas uniquement se fier à "l'emballage" lorsque l'on choisit l'oeuvre qui va faire un bout de chemin avec nous.
Petite touche sympathique de ce roman, c'est un livre qui fait réfléchir le lecteur puisque l'auteur, sous couvert de la parole de Lucio, s'adresse directement à nous. En effet, certaines pages sont laissées blanches afin que nous puissions prendre des notes et/ou répondre à des questions comme par exemple : "Que feriez-vous s'il vous restait une centaine de jours avant de mourir ?".
Bref un roman surprenant, crédible, sans pour autant être larmoyant mais cependant qui n'arrive pas toujours à être prenant. En effet, des longueurs sont là et étant donné la fin connue d'avance, je dois avouer que l'envie de passer quelques chapitres étaient présentes. Un roman mitigé pour ma part, à vous de vous faire votre avis !
Les beignets d'Oscar ou mes 100 jours de bonheur
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   218 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (1)
0
0
0
1
0
 
Pas encore d'avatar

Nardine

Je trouve ce roman un peu "spécial", pas très agréable quand on lit
ce genre de livre le soir , j'ai refermé le livre..peut-être à lire un peu plus tard et la journée.


Nardine - 03 février 2016 -