Anamor

Les cités des anciens 4, La décrue

Critique de l'œuvre

La crue a semé le chaos et divisé les rescapés en plusieurs groupes. Cette fois-ci, ce sont les dragons qui vont porter rescousse aux gardiens. Eux seuls disposent de la puissance physique nécessaire pour lutter contre cette crue. Les personnages présents à bord de la vivenef vont alors organiser des opérations sauvetage pour récupérer les survivants et le matériel restant.
L'auteur profite également de cet évènement pour que chaque protagoniste joue cartes sur table et expose enfin ses vraies intentions au grand jour. Les rôles sont alors redistribués. Le changement le plus notable s'effectuera au niveau de Sédric qui va enfin prendre ses responsabilités et devenir un réel acteur et non plus un spectateur.
Les dragons quant à eux ne semblent pas concernés par ces problématiques et gardent en tête leur objectif initial : retrouver la cité perdue de Kelsingra. Bien qu'aucun élément tangible ne nous permette d'affirmer que nos héros soient sur le bon chemin, l'intensité ne cesse d'augmenter et nous laisse présager un dénouement positif.
Robin Hobb devait indéniablement hausser le niveau de la série. Le troisième tome manquait réellement de caractère et nous laissait l'impression d'être en possession d'un roman jeune. L'aspect commercial aurait-il pris le dessus sur le contenu ? Aucun doute n'est permis maintenant. Nous avons du grand Robin Hobb pour ce quatrième volet.
J'attends désormais avec impatience le cinquième tome.
Les cités des anciens 4, La décrue
Une critique signée Rémi
Inscrit le 02 juillet 2010  |   65 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Rémi

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar