Anamor

Les enfants du pêcheur 2, La fille du Mage

Critique de l'œuvre

Fleuve Éditions
Ce roman nous a été offert par les éditions Fleuve Éditions !
Morg s'est désormais installé dans le corps de Rafel. Il n'aurait pu trouver hôte plus puissant que ce mage olken. Arlin, de son côté, ronge son frein et sert ce nouveau maître, réfléchissant à un moyen d'en finir avec le sorcier. Mais celui-ci est puissant et il le tient sous son contrôle.
Deenie, la petite soeur de Rafel rêve souvent de son frère, qui l'appelle à l'aide. Accompagnée de Charis, elle se rend alors dans le Nord corrompue afin d'y affronter Morg, sauver son frère, son père (toujours dans le coma) et pourquoi pas sauver Lür.
Mais le Nord n'est pas inhabité et d'autres patries combattent déjà Morg et ses monstrueuses bêtes.
Ce second tome démarre très lentement. La narration est toujours agréable, bien écrite mais avant le départ de Deenie vers le Nord, le lecteur aura tendance à s'ennuyer. Toujours ces tempêtes, inondations, destructions ; toujours la présence de personnages pour demander à Deenie de les sauver, de sauver leur patrie. Cependant, une fois le voyage lancé, les pages s'enfilent à grande vitesse. Certes, on peut imaginer la fin avant le commencement, mais après tout, à part Gemmell, qui s'aventure à tuer les héros à la fin de ses romans ?
Les personnages sont assez plats, bien que Karen Miller ait tenté de leur insuffler de la vie, du courage et de l'abnégation. Par ailleurs, il est dommage que finalement, Karen Miller n'ait pas décrit les univers géopolitiques et historiques des nouveaux royaumes.
Ce n'est pas pour autant qu'il faut décrier ce roman. Ce nouveau diptyque a été très agréable à lire et restera comme un bon moment de lecture. Néanmoins, celui qui a dévoré et encensé La prophétie du royaume de Lur ne retrouvera pas la même qualité dans cette suite.
Les enfants du pêcheur 2, La fille du Mage
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar