Anamor

Les îles Glorieuses 1, Clairvoyante

Critique de l'œuvre

En l'an 1793, Shor Iso Fabold, anthropologue, fait une étude sur une dénommée Braise Sangmêlé. Cette dernière n'est autre que l'héroïne de l'histoire. Conté à la première personne, ce roman nous emmène sur la Pointe-de-Gorth dans l'archipel des îles Glorieuses, le repère des renégats et autres reclus de la société. Il ne se passe une seule journée sans violence, meurtres ou vols.
Braise Sangmêlé, est là pour le travail. Au service des Vigiles, elle doit mettre la main sur une jeune adolescente, récalcitrante à l'idée d'un mariage arrangé.
Les Vigiles, qui gèrent l'ensemble des archipels, se posent en tant que médiateurs. Leur pouvoir fait d'eux des êtres nobles, des citoyens. Ils ont tout intérêt à ce que le mariage ait lieu. Cependant, Braise se retrouve au milieu d'un conflit d'une envergure qui va la dépasser. La magie Carmine, fléau de l'archipel, se fait ressentir de plus en plus chaque jour. Possédant le don de clairvoyance, Braise unie son pouvoir à celui des Vigiles pour combattre le mal.
Bien que l'intrigue soit quelconque, les trois styles de magie employés dans ce roman sont des plus intéressants. En effet, nous avons d'un côté la magie Carmine, pouvoir destiné à faire le mal et à tuer. La magie Sylve (magie détenue par les Vigiles) qui est une sorte de magie blanche, dont le but est de soigner ou de transformer les gens. Et enfin, la Clairvoyance (Braise Sangmêlé), qui rend insensible à la magie Carmine et qui est capable de détecter les tromperies de la magie Sylve et de sentir la magie Carmine. Cependant, ce n'est pas la magie qui est en cause, mais l'utilisation qui en est faîte. Braise se demande alors à qui profite le crime.
Braise a un profil de femme forte, indépendante, à qui rien ne peut arriver. Paradoxalement, aux premiers symptômes, elle n'hésitera pas à remettre en cause ses convictions et son style de vie. Ce genre de comportement est assez perturbant pour les lecteurs et l'on se demande rapidement si l'auteur dispose d'un fil conducteur pour l'évolution de son héroïne. Le style d'écriture quant à lui, semble peu travaillé. Je mets ça sur le fait qu'il s'agit d'une restitution d'entretiens oraux. De même, ces entretiens nous font prendre conscience que Braise Sangmêlé arrivera à se sortir vivante des péripéties qu'elle va subir.
Bien qu'un peu léger sur certains aspects, ce premier tome se lit rapidement et on en redemande. Malheureusement, à peine avons nous le temps de nous attacher aux différents protagonistes que le tome 2 arrive. Chaque tome suit un protagoniste différent. Ce choix est risqué car il est toujours difficile d'imposer un nouveau personnage. La réponse dans 400 pages.
Mention spéciale pour la couverture sublime du livre de poche aux éditons "J'ai lu".
Les îles Glorieuses 1, Clairvoyante
Une critique signée Rémi
Inscrit le 02 juillet 2010  |   65 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Rémi

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (1)
0
1
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Pas encore d'avatar

Une intrigue un peu mince mais un monde bien imaginé. On se plonge facilement dans un univers insulaire habité par des personnages complexes. Ceux-ci sont bien pensés et se croisent, parfois violemment, sans vraiment se comprendre. La magie, de 3 natures différentes, est la vraie héroïne, puisqu'elle décide du destin des personnages centraux, contraints d'affronter leur histoire. Le récit pâtit des raccourcis pris par l'auteur. Cependant, le caractère et l'histoire de l'héroïne méritent une mention spéciale, et apportent toute l'originalité à ce premier tome. A suivre.


LLcoolV - 27 novembre 2012 -