Anamor

Les larmes rouges 1, Réminiscences

Critique de l'œuvre

Cornelia, 19 ans, se jette du haut d'un pont totalement désemparé face à sa vie. Par miracle elle y réchappe et se réveille à l'hôpital. Son père jusque là très distant avec la jeune fille, comprend qu'il doit ralentir son rythme de vie et prendre soin d'elle.
Ils partent donc vivre à la campagne au manoir De Rougemont, héritage des grand parents de Cornelia.
Tout semblait aller mieux mais Cornelia commence à faire des rêves étranges et angoissants. Les lieux et les personnes lui semblent familiers mais d'une autre époque. Par ailleurs, sa visite des alentours du manoir la mène droit vers un chateau où elle fait la connaissance d'Henry, un jeune homme très séduisant mais dont tout le village semble se méfier, mettant en garde la jeune fille contre les dangers à rester près de cet homme aussi mystérieux que dangereux.
J'ai adoré ce premier tome. On découvre les personnages à travers la réalité et à travers les rêves de Cornelia. C'est une façon très originale de raconter une histoire.
Il n'y a pas de temps mort, l'action est omniprésente. On se met très facilement à la place de la jeune fille. L'auteure nous transporte dans un monde sombre et envoutant. un grand huit émotionnel.
Le personnage d'Henry est très intéressant, on comprend qu'il sait beaucoup plus de choses sur la jeune fille qu'il ne le dit et on a hâte d'en découvrir plus sur ce qui peut lier ces deux personnages. Tout est décrit avec précision ce qui nous permet de parfaitement imaginer les pièces de son château où les lieux alentours.
Les rêves étranges et la voix qu'entend Cornelia même éveillée ajoutent à ce roman fantastique une touche sombre et angoissante, à se demander si cela est réel ou dans sa tête. Mais les séquelles physiques qui apparaissent démontrent bien qu'une force inconnue est bien présente dans la réalité.
Je dois dire qu'en lisant simplement le résumé, je ne m'attendais pas du tout à ça et c'est une très agréable surprise.
Je recommande cette trilogie.
L'auteure Georgia Caldera est très douée quand il s'agit de nous faire ressentir toutes sortes d'émotions, c'est toujours un immense plaisir de lire ses romans. L'auteure est également une illustratrice de talent et la couverture est magnifique.
Les larmes rouges 1, Réminiscences
Une critique signée Mosaik
Inscrit le 17 mai 2017  |   39 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans fantastiques
Mosaik

Les larmes rouges sur Anamor (Série en cours)

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar