Anamor

Les Maîtres d'Écosse 3, Avènement

Critique de l'œuvre

Fleuve Éditions
Ce roman nous a été offert par les éditions Fleuve Éditions !
Après des années de lutte acharnée, Robert Bruce a réussi à se faire proclamer roi d’écosse. Mais Édouard Ier , roi d’Angleterre, n’entend pas se laisser ainsi dépouiller,et fait déjà marche vers le nord pour reprendre le royaume.
Sentant sa fin approcher, il a fait promettre à son fils Édouard II de poursuivre le combat. Pendant ce temps, dans l’entourage même du rebelle écossais, les dissensions s’élèvent. Confronté à une mutinerie, Robert Bruce est contraint de fuir, et se retrouve nu et isolé ,tel un roi sans royaume.
Mais avec une volonté inébranlable, il se lance dans un combat acharné pour regagner coûte que coûte l’avantage militaire, en même temps que la confiance de son peuple. Avec le soutien de quelques troupes fidèles et de la fascinante dame Christiana, il avance à travers les Hébrides extérieures.
L’heure du choc avec l’armée anglaise approche, et Robert mène ses partisans près du village de Bannockburn… où sera scellée la destinée de l’écosse.
L'histoire reprend là où elle s'était arrêtée à la fin du tome 2. Malheureusement, on pourra regretter l'absence de résumé en début de volume pour récapituler rapidement les deux précédents volets. Après deux ans la lecture du tome 2, il faut du temps pour se replonger dans l'histoire et tous ces personnages. Malgré tout, même si on a oublié les détails et la majeure partie des personnages, la trame principale reste assez fraîche : le roi Edouard d'Angleterre contrôle l'Ecosse. Robert Bruce, notre personnage principal, tente de prendre le pouvoir. Ceci dit, j'ai trouvé que ma mémoire était plus fraîche entre le tome 2 et 3 qu'entre le tome 1 et 2.
En reprenant la lecture, j'avais oublié combien j'aimais lire les romans de Robyn Young. Sa narration m'inspire et me transporte. Depuis le premier tome, j'ai envie de découvrir les hauteurs d'Ecosse et tous ces châteaux chargés d'histoire sanglante. Bien que très romancé, l'auteure nous livre un pan de l'histoire d'Ecosse fidèle aux écrits et nous expose en fin d'ouvrage ses choix quant à la vérité et à la chronologie. On comprend aisément, après coup, pourquoi il a fallu deux ans entre chaque tome ; le travail de recherche est colossal.
Par ailleurs, la réalité de l'époque est saisissante, bien loin des guerres d'aujourd'hui qui sont difficiles à appréhender, invisibles... L'honneur était un point essentiel de la vie d'antan ! En effet, dans Avènement, le personnage de Robert Bruce est fidèle à ce qu'il fut durant les tomes précédents : fort, courageux et tellement humain. Les autres personnages ne sont pas en reste, entre les lâches qui changent de veste dès que le vent tourne, les braves et courageux parfois envieux et les dames, qui sans être des actrices majeures des guerres en sont pourtant bien souvent la cause.
Cette trilogie fut une expérience enrichissante et pleine d'émotions. Je ne peux que conseiller la lecture à toute personne voulant voyager au cœur du moyen-âge écossais.
Les Maîtres d'Écosse 3, Avènement
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar