Anamor

Les maîtres du pain 2, L'Héritage

Critique de l'œuvre

Le deuxième tome des Maîtres du pain commence en 1940. La France est occupée, et Jérôme doit voir ses deux fils prendre part à la guerre. Dans des camps différents qui plus est.
Mais la fin de la guerre ne signera pas le début de temps paisibles pour Jérôme, qui désapprouve complètement les choix de sa fille de fonder une boulangerie industrielle. Le vrai pain, c'est celui fait à la main, comme son père adoptif lui a appris à le faire. Le succès commercial rencontré par Claire ne l'aidera pas à pardonner ce qu'il considère comme une offense grave au métier de boulanger.
J'ai un peu moins accroché à ce deuxième bouquin. En particulier toute l'histoire avec Claire après la guerre. Je n'aime pas trop la façon dont tourne Jérôme dans ses vieux jours : borné et ultra-conservateur. Par contre, la première partie, pendant la guerre, est très agréable à lire (mais relativement courte).
Dans l'ensemble, je pense qu'on aurait pu se passer de cette suite, mais ça reste un roman sympathique.
Les maîtres du pain 2, L'Héritage
Une critique signée Chantal
Inscrit le 06 juin 2010  |   95 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Chantal

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar