Anamor

Les Misérables 1

Critique de l'œuvre

Jean Valjean, un ancien forçat, est libéré après avoir été enfermé pendant 19 ans au bagne de Toulon. Après tant d’années passées dans cet endroit lugubre, froid et ténébreux, où chaque prisonnier est enchaîné, maltraité et humilié, il a appris à lire. Cet ancien galérien jouit de la liberté, mais celle-ci est illusoire, car il est victime des préjugés et des craintes des personnes. Il est seul contre tous jusqu’à ce que l’évêque de Digne lui ouvre la porte de sa maison et lui offre par bonté, hospitalité et charité un repas et une nuit de repos.
Cet homme d’église est à l’origine du combat interne de Jean Valjean : après avoir bénéficié de la générosité de cet homme, va-t-il réussir à réparer le mal qu’il a fait, et faire oublier aux autres ce qu’il est, ou va-t-il au contraire rester dans les profondeurs infinies du mal où il a été plongé ?
Victor Hugo nous offre ici un roman colossal de la littérature française, un chef d’œuvre encore d’actualité et qui restera populaire au fil des siècles. L’humanité et le style réaliste font que nous pouvons facilement nous identifier aux personnages vis-à-vis de notre vécu et de notre personnalité.
Les descriptions des décors, les actions et les portraits sont si réels et vifs que nous ressentons les émotions et les sentiments des personnages. Victor Hugo a, par ailleurs, développé une dimension sociale qui permet de connaître le mode de vie des français au XIXème siècle et ainsi enrichir notre vision du monde.
« La grande douleur est un rayon divin et terrible qui transfigure les misérables. »
Les Misérables 1
Une critique signée Luc-Antoine
Inscrit le 07 septembre 2012  |   58 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Luc-Antoine

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar