Anamor

Les Misérables 2

Critique de l'œuvre

Cosette, fille de Fantine, a été placée dans la famille Thénardier en attendant que sa mère puisse l'élever correctement. Cosette, une fille frêle et fragile, va servir d'esclave à la famille Thénardier : elle n'a que le strict nécessaire à sa survie, n'a aucun jouet et doit se contenter d'une vie de labeur et de misère.
Alors qu'on lui a ordonné d'aller chercher un seau d'eau au puits par une nuit d'hiver noire et froide, elle rencontre un homme qui va l'aider à porter ce seau trop lourd pour elle jusqu'à l'auberge Thénardier.
Mais à ce moment précis, elle ne se doute pas que cet homme est venu pour la chercher et l'arracher des mains de ces despotes qui n'ont ni pitié ni compassion.
Qui est cet homme et pourquoi s'intéresse-t-il à Cosette ?
Victor Hugo nous offre ici un aperçu de la misère enfantine et de la situation réelle d'enfants qui sont obligés de travailler.
Le vocabulaire est toujours aussi riche. Les descriptions des personnages sont si réelles que nous vivons intensément le malheur et les craintes de Cosette vis-à-vis des Thénardier.
Nous en apprenons plus sur certains personnages qui jouent dans ce tome des rôles importants et cruciaux pour le déroulement de l'histoire.
Ce second tome est sombre et palpitant. Le suspense est haletant : Jean Valjean repart à nouveau de rien, mais avec Cosette. Pour elle, cette nouvelle vie est une libération de ses bourreaux et de l'enfer ; pour Jean Valjean, c'est une nouvelle vie pleine d'inquiétude, de détresse et remplie de mesure de précaution. Mais ce dernier n'est plus seul à présent.
Les Misérables 2
Une critique signée Luc-Antoine
Inscrit le 07 septembre 2012  |   58 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Luc-Antoine

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar