Anamor

Les naufragés de l'île Tromelin

Critique de l'œuvre

1761, l'île Tromelin est située à environ cinq cents kilomètres de Madagascar. Personne n'arrive à l'approcher ni même à l'apercevoir. Lorsque L'Utile, un navire français transportant une cargaison d'esclaves s'échoue malencontreusement sur l'île, c'est blancs et noirs qui devront cohabiter pour avoir une chance, d'une de survivre, puis de quitter l'île.
Le roman est construit comme un documentaire. L'auteur a rassemblé notamment deux documents “officiels” écrits par les survivants du naufrage. Les éléments sont très bien agencés, sans rupture -d'un document à l'autre-. Frain nous transporte littéralement dans cette leçon d'histoire inconnue de tous. Et pourtant, les évènements nous relatent comment un seul homme peut mettre en péril la vie de centaines d'autres ; mais aussi comme un seul -autre- homme peut en sauver autant. L'auteur nous parle souvent directement, par anecdotes sur ses recherches, les informations manquantes, des “semblerait”, des “il a été dit”. On a l'impression d'être en cours mais sans le côté scolaire. Vraiment agréable.
Tout un pan de l'histoire concerne la relation entre les blancs et les noirs, l'égoïsme des uns, la générosité et la confiance des autres. On a appris comment toute une nation (la France) a mis de côté le sauvetage de plusieurs dizaines de personnes à cause de leur couleur et malgré l'insistance d'un “héros”.
Enfin il semblerait que cet épisode ait marqué le début de la fin de l'esclavage.
A noter qu'à la fin Irène consacre quelques pages sur le déroulement du projet. Toujours bon à lire.
Je le conseille évidemment à toutes et à tous.
Les naufragés de l'île Tromelin
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (1)
1
0
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Pas encore d'avatar

Une aventure sur la condition humaine hors du commun,qui marque la fin de l'esclavage.


Christophe Petit - 12 novembre 2010 -