Anamor

Malhorne 2, Les Eaux d'Aratta

Critique de l'œuvre

Ethen Ur Aratta.
Bout de chou est morte peu de temps après avoir prononcé son premier mot : Aratta. Franklin a disparu de la circulation. Tara a repris le cours de sa vie en reprenant la tête du journal pour lequel elle travaillait.
Les Eaux d'Aratta se situe une quinzaine d'années après la fin du tome 1. Des fouilles archéologiques mettent à jour des constructions attribuées à la civilisation sumérienne. Mais certains points sonnent faux, les sumériens n'étaient pas aussi évolués que les tablettes trouvées le disent. Et pour cause, des recherches plus profondes font état d'une autre civilisation inconnue et disparue dont la figure emblématique n'est autre qu'Ethen Ur Aratta.
Ce deuxième tome commençait comme s'est achevé le précédent. L'aventure continue avec les mêmes protagonistes et on apprécie les évènements. Mais voilà, la première partie terminée, la seconde démarre... 15 ans après. Camut intègre alors de nouveaux concepts technologiques, l'environnement est différent, la politique mondiale a évolué et il faut le dire, on est déboussolé.
Mais si on s'intègre petit à petit au changement géopolitique mondial, on perd la présence des membres qui ont fait le succès du premier tome. Et même si on sait qu'ils reviendront à un moment donné, les nouveaux personnages sont secondaires et l'ennui nous guette puis nous saisit.
Pourtant les éléments positifs sont toujours présents. L'intrigue est extrêmement bien ficelée, les rebondissements inattendus et rondement bien menés. Le niveau est bon, mais la mayonnaise prend difficilement. Lorsqu'on lit le premier tome, il faut vraiment prendre en considération que c'est une tétralogie et que le premier n'est rien d'autre que le tout début, qu'un prélude à une trame qui va bien nettement plus loin.
Pour finir, notez que le fantastique prend désormais le pas sur le réaliste.
Malhorne 2, Les Eaux d'Aratta
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar