Anamor

Malhorne 4, La Matière des Songes

Critique de l'œuvre

La Terre de Franklin, Tara et de l'Éternel Malhorne sombre dans le chaos. Tout le système de contrôle des personnes vient de tomber : coupure d'électricité, ravitaillement impossible, puis pillages et meurtres... les êtres humains sont désormais livrés à eux-mêmes.
Gursk, de son côté, ambitionne d'être le dernier Éternel en vie, et pourchasse ses homologues sur chaque planète pour les éliminer et empêcher leur réincarnation.
De leur côté, Franklin et Tara ont le rêve d'établir sur leur nouvelle Terre vierge de toute humanité, une civilisation sans guerre, ni combat. Recommencer à zéro avec une poignée d'élus. Pour ce faire, Franklin revêtira une dernière fois le costume de Nemo, ce trublion sarcastique et critique de la société.
Dernier volet de cette tétralogie Malhorne, ce quatrième tome est à mon sens le pire des quatre. Jérôme Camut s'embarque dans des délires qui n'ont pour seule limite que son imagination. Bien que l'écriture soit très agréable et que les événements s'enchaînent à grande vitesse, c'est bien avec un certain d'ennui que l'on tourne les pages, impatient d'arriver aux dernières lignes et d'achever la lecture.
Dans ce volet, l'auteur s'essaie à une réflexion sur le genre humain, les attitudes et habitudes destructrices ayant pour but de dominer son environnement, mais aussi la continuité du tome trois, à savoir, l'éternel discussion sur l'existence de Dieu et de ses actions. Dans le cas présent, l'imagination de Camut est assez divertissante.
Tout n'est pourtant pas négatif. Les personnages sont tous plus intéressants les uns que les autres et Jérôme Camut ne se permet pas des retournements de situation rocambolesques pour sauver tout le monde...
Quoiqu'il en soit, il m'aura fallu quasiment autant de temps pour lire les quatre volumes de Malhorne que l'auteur pour écrire la série. Et si on me demandait un conseil dans sa lecture, arrêtez vous au premier tome, sensationnel et nettement au dessus de la suite.
Malhorne 4, La Matière des Songes
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar