Anamor

Mon bel oranger

Critique de l'œuvre

Zézé a cinq ans. Il est l'avant-dernier enfant d'une famille pauvre au Brésil. Son père est au chômage depuis des mois et peine à retrouver un travail à cause de son âge, ce qui oblige sa mère et plusieurs de ses sœurs à travailler à la fabrique de la ville. C'est sa sœur Gloria et son frère Antonio (surnommé Totoca) qui se chargent de veiller sur lui. Ce qui n'est pas une mince affaire, car Zézé est turbulent et plein d'imagination. Pas une journée ne se passe sans qu'il invente une nouvelle bêtise, ce qui lui vaut de sévères corrections.
Mais Zézé est aussi, et surtout, extrêmement intelligent, sensible, et généreux.
Raconté à la première personne par Zézé, ce livre magnifique (et en partie autobiographique) nous transporte dans un monde très touchant, à la fois cruel et magique, douloureux et beau. Ce doit être la troisième ou quatrième fois que je le lis, et je pleure toujours autant.
A lire de toute urgence, une boîte de mouchoirs à portée de main
Mon bel oranger
Une critique signée Chantal
Inscrit le 06 juin 2010  |   95 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Chantal

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (1)
1
0
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Pas encore d'avatar

De même. L'un des rares livres qui puisse m'amener aux larmes.


Myna - 19 avril 2011 -