Anamor

Personne n'y échappera

Critique de l'œuvre

New Hampshire, hiver 2007. 24 cadavres sont retrouvés dans un chantier, une balle en plein cœur. La précision et la netteté des impacts laissent à supposer que ces macabés se sont laissés mener vers la mort sans s'y opposer, sans lutter. Les autorités locales pensent tout de suite à un sacrifice ou un suicide collectif. Lorsque le FIB prend en charge l'affaire, la passant sous silence médiatique, tout se complique et s'assombrit.
Frank Franklin, tout jeune professeur de littérature arrive, à ce moment là dans l'université Durrisdeer dont le parc jouxte le chantier. Un étrange lien va alors se tisser entre cette affaire et notre éminent professeur.
Après les deux contes de Noël précédents, c'est bien un roman à suspens que nous propose Romain Sardou. Et un bon thriller. L'histoire est alléchante. 24 cadavres inconnus. Un professeur bien sous tout rapport. Une université qui se la joue conservatrice et secrète. Un groupe du FBI surexcité. Un écrivain aux mœurs d'écriture plutôt macabres. Tout pour plaire.
Le cheminement de l'histoire est fluide, Romain Sardou ne s'encombre pas des détails et descriptions superflus. Il passe d'un mois à l'autre sans restriction. Il va là où l'action se situe et où l'histoire avance.
Du début à la fin il nous mène par le bout du nez et c'est plaisant. Jusqu'au dernier chapitre, on hésite, on se demande où il va nous conduire. Il se joue de nous comme il joue avec ses personnages.
Pour conclure, je dirai qu'enfin j'ai obtenu ce que je cherchais depuis quelque temps dans un thriller. Pour saisir le sens de ma conclusion, il va vous falloir lire ce roman et jusqu'au bout.
Un auteur en devenir.
Personne n'y échappera
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   262 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (6)
5
1
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Chantal

Comme Rémy, suite aux critiques des bouquins de Romain Sardou, j'avais envie de lire un de ses romans. Mon choix s'est porté sur celui-ci, et je dois dire que je ne suis pas trop déçue.
Je suis cependant moins enthousiaste quant à la conclusion de ce roman, qui ne m'a pas transportée (mais qui est assurément originale). Cela dit, c'est peut-être dû aussi à une certaine dose de frustration : le roman compte 399 pages, et dans mon livre, la page 396 est une page blanche. Donc il me manque certaines informations cruciales...
Sinon globalement, cela m'a plu, bien que j'ai trouvé l'écriture très scolaire par moment. Donc merci Anamor pour cette découverte, je lirai sûrement d'autres bouquins du même auteur !


Chantal - 19 janvier 2012 -

Rémi

Je suis parti à la lecture de ce roman grâce aux échos entendus et à la critique de Nicko. Romain Sardou commence à se faire un prénom dans le domaine littéraire.
L'histoire est fort bien construite et prend toujours le lecteur à contre sens. Les idées ne manquent pas et j'ai pris beaucoup de plaisir à suivre cette aventure.

Je ne vais pas re-écrire la critique ici, je trouve qu'elle est suffisamment explicite. Cependant j'ajouterai que le dernier chapitre n'était pas nécessaire. J'ai l'impression que l'auteur a cherché à répondre à toutes les questions et cela le dessert plus qu'autre chose. A trop vouloir prendre le lecteur à contre pied, Romain a fini par se perdre lui même.


Rémi - 10 avril 2011 -

Pas encore d'avatar

Je n'avais jamais rien lu de cet auteur et vraiment j'ai adoré !
c'est noir, bien écrit, avec un suspense de dingue !!!
Bravo !


Ophélie - 16 mars 2010 -

Nardine

Excellent ce roman ! Un peu noir, un peu glauque mais alors du suspense jusqu'à la fin.


Nardine - 21 août 2009 -

Pas encore d'avatar

Un très bon roman oui oui oui.
Allez jusqu'au bout surtout...


Jalel - 06 août 2009 -

Aline

C'est un de mes romans préférés, je suis heureuse qu'il te plaise
Je me rappelle l'avoir dévoré, un vrai bon moment.
A lire !


Aline - 15 avril 2009 -