Anamor

Peur blanche

Critique de l'œuvre

Grande Bretagne, soir de Noël, une dose d'un dangereux virus le Madoba-2 a disparu du prestigieux laboratoire d'Oxenford Medical. Panique ! Propagé dans l'air celui-ci serait une véritable arme biologique qui ne laisserait derrière lui aucun être vivant. Quiconque respire ce virus ou rencontre une personne atteinte n'a aucune issue pour s'en sortir, c'est la mort assurée.
Antonia Gallo, responsable de la sécurité (et secrètement amoureuse de son patron Stanley Oxenford) va tout faire pour rattraper les dangereux criminels et ainsi sauver l'entreprise de la faillite. Son poste est en jeu et aussi la vie de centaines, de milliers de personnes mais c'est surtout son avenir qu'elle a entre les mains…
Course poursuite haletante en plein hiver. C'est sous la neige et dans le froid que Ken Follett décide de nous emmener avec son roman « Peur blanche ». Il nous livre ici un thriller passionnant qui se déroule au sein d'une seule et unique famille. Celle-ci va vivre dans ces 442 pages de multiples rebondissements et à tout instant, chacun des Oxenford côtoiera la mort. Sur un rythme soutenu à l'image de 24h Chrono (série TV américaine) c'est dans un laps de temps très court que l'histoire se déroule. En effet tout se passe en 3 jours environ (pendant Noël, avant et après), ce qui rend plus vivant l'action et évite au lecteur de perdre le cours de l'action. Cette histoire bien qu'écrite en 2004 reste très actuelle aux vues des attaques terroristes. Quelle serait la réaction de nos autorités si une telle menace était à prévoir ?
Une enquête bien ficelée et très agréable à lire. Cela fait de ce livre un thriller plutôt réaliste qui n'est ni trop sanglant ni pacifiste, et qui se lit très rapidement. Bref un livre qui une fois de plus vaut le détour !
Peur blanche
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   218 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar