Anamor

Ramsès 1, Le fils de la lumière

Critique de l'œuvre

Ce premier tome nous conte l'enfance de Ramsès, ses relations avec son père Séthi, l'actuel pharaon, les querelles avec son frère Chénar qui ne désire que le pouvoir, et les étranges liens qui l'unissent à ses amis, mais aussi à Iset la belle, qu'il a conquise sans le désirer.
La lutte pour le pouvoir est donc engagée et Chénar fera son possible pour empêcher l'ascension au pouvoir d'un Ramsès plutôt timoré et dont les intentions sont plutôt d'avoir une vie paisible, entourée avec son chien couleur or, Veilleur et sa compagne. Mais les Dieux en décideront autrement.
Tout le monde connait Ramsès II, ce n'est donc pas le suspens qui guide ce roman ; on sait tous que Ramsès fut pharaon à la suite de Séthi. Christian Jacq se pose ici en conteur fabuleux. L'Egypte mythique des pharaons, la grandeur de ce pays désormais ridicule. Le lecteur est plongé profondément dans les us et coutumes d'une contrée lointaine de la France et au fonctionnement bien loin du nôtre. Les divinités dirigent la vie, l'au-delà est omniprésent et la mort n'est pas considérée comme une fin. Jacq met ici en évidence la magie des dieux par rapport au pharaon, ce dernier, par ses prières ou confrontations directes obtiendra des faveurs divines.
Mais le tome 1 de Ramsès est aussi l'occasion pour l'auteur de s'intéresser à la vie politique et aux complots (visibles comme invisibles) qui l'alimentent. Même si le suspens n'est pas au rendez-vous, les rouages sont bien en place et on apprécie une lecture facile, posée, et surtout sans ennui.
La frontière entre la vérité et le roman (Homère a-t-il vraiment séjourné en Egypte ?) est mince pour qui n'est pas spécialiste de l'époque. Il semblerait malgré tout que Chénar n'ait pas existé en tant que tel mais que Ramsès ait bien eu un frère, Nebchasetnebet, mort jeune.
Un bon roman qui augure d'une bonne série.
Ramsès 1, Le fils de la lumière
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Ramsès sur Anamor (Série en cours)

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (1)
0
0
1
0
0
 
Pas encore d'avatar

Pas encore d'avatar

"La grandeur de ce pays désormais ridicule", vraiment?! Espérons que les 8 années passées depuis la rédaction de cette critique permettront de supprimer ce jugement choquant de cette note.


Sophie V - 25 août 2018 -