Anamor

Régiment de femmes

Critique de l'œuvre

Belfond
Ce roman nous a été offert par les éditions Belfond !
Clare Hartill est professeur dans une école pour jeunes filles. Très populaire chez les unes, crainte par les autres, respectée par toutes, elle jouit de ses pouvoirs et privilèges. Lorsque la toute jeune Alwynn vient enseigner dans son collège, elle la prend sous son aile, et les deux femmes deviennent rapidement inséparable. Mais Clare est une manipulatrice, perverse et très intelligente. Ce qu'elle aime chez Alwynn, c'est l'admiration qu'elle lit dans son regard, et son dévouement sans faille pour elle.
J'ai mis très longtemps à lire ce roman. Pas que je n'ai pas aimé, mais d'une part le langage utilisé est très particulier, très châtié. D'autre part, le rythme est très lent, du moins dans la première partie du roman. J'ai vraiment eu du mal à rentrer dans l'histoire.
Cependant, ça vaut la peine de s'accrocher. La personnalité de Clare est à la fois fascinante et repoussante. Une fois les personnages en place, le rythme s'accélère et on prend plaisir à suivre événements qui finissent par résulter des manipulations de cet étrange professeur. Alwynn est parfois un peu énervante, avec sa naïveté exacerbée et son admiration aveugle pour Clare, mais ça ne gâche pas le roman.
Ce n'est pas un roman à lire sur la plage entre deux cocktails, mais si vous aimez les livres plein d'émotions et de psychologie, n'hésitez pas !
Régiment de femmes
Une critique signée Chantal
Inscrit le 06 juin 2010  |   95 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Chantal

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (1)
1
0
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Nath56

Je l'ai terminé ce matin et franchement j'ai adoré ! Clare m'a parfois donné des envies de meurtre tellement elle est dominatrice, assoiffée de pouvoir, égocentrique et sans aucune empathie... A l'inverse, Alwynn, qui se laisse totalement écraser, m'a fait de la peine : elle est jeune, innocente, totalement sous l'emprise de sa soi-disante amie, Clare...
Il est vrai que le début est un peu lent, mais cela permet à l'ambiance de se mettre en place et la seconde partie se déroule beaucoup plus rapidement.
J'ai bien aimé le langage, très châtié effectivement, mais je trouve cela reposant par rapport au langage sms d'aujourd'hui !


Nath56 - 13 décembre 2014 -