Anamor

Robe de Marié

Critique de l'œuvre

Robe de marié, c'est l'histoire de Sophie. Cette jeune femme a une vie tout ce qu'il y a de plus banale : un homme aimant, un métier qui lui plait etc. Mais pourtant petit à petit sa vie va basculer en enfer. Elle perd la tête, devient folle. C'est à ce moment là que commence une succession de décès. En est-elle responsable, là est la question…
Il est difficile de vous en dire davantage sur ce roman mis à part qu'il se compose de quatre parties : La descente aux enfers de notre personnage principal, le point de vue d'un personnage très important à l'histoire qui agit tel l'ombre de Sophie et les deux dernières parlent de leur rencontre suivant leur différent point de vue.
L'intrigue est plutôt bonne. En effet, une fois dans l'histoire il est relativement difficile de lâcher ce livre. Ce n'est pas un thriller banal avec meurtres, recherches et complots puisqu'ici c'est la psychologie qui est la clé de tout. C'est dans l'ombre qu'agit le méchant et ce n'est réellement qu'à la fin qu'on découvre le pourquoi du comment. Mais c'est aussi dans les dernières pages que l'on parvient enfin à trouver un sens au titre. Il faut avouer que robe de marié au masculin, ce n'est pas commode.
Un thriller à lire puisqu'il est surprenant et très bien mené à terme par son auteur. Et cela même si le dernier choix que Pierre Lemaitre a fait concernant le futur d'un des personnages n'est pas celui que l'on peut et que l'on aurait imaginé.
Robe de Marié
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   218 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (1)
0
1
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Pas encore d'avatar

Cet ouvrage nous fait entrer dans le monde de Sophie, jeune femme active qui perd petit à petit la mémoire de ses actes et plonge dans un cauchemar rempli de meurtres et de solitude… Cette folle histoire est troublante tant elle peut certaines fois être en phase avec la réalité actuelle.

Cependant, la facilité avec laquelle Frantz va et vient dans la vie de Sophie sans ce faire remarquer, devient trop systématique et évidente pour rester vraisemblable. De plus, l’auteur s’acharne parfois trop sur Sophie ce qui nous fait vite revenir à la réalité. Mais nous sommes dans un roman et heureusement !

Une bonne intrique reposant essentiellement sur de la psychologie, une narration rythmée, bref un bon divertissement.


Aurore - 02 avril 2010 -