Anamor

Sa chose

Critique de l'œuvre

Ethan Mauve a disparu. Ce gérant du site de rencontre "Psycho love" s'était confié à Groseille, rencontrée sur ce même site. Il lui avait parlé de 4 personnes qu'il soupçonnait de vouloir l'évincer de la société. Et pas n'importe laquelle. "Psycho love" met en relation des personnes aux goûts "borderline" en matière de sexualité et de plaisir. Pour pouvoir être adhérent, il faut remplir un psycho love test et accepter un bon nombre de règles. Groseille va participer aux recherches d'Ethan et infiltrer le groupe des 4 individus dont ce dernier avait parlé. Elle veut, coûte que coûte, découvrir qui de : Ella, Vito, Wanda ou Manie est le coupable. Mais au fil des jours, tout s'embrouille. Les preuves trouvées disparaissent et les 4 suspects se révèlent peu à peu être bien différents de ce qu'elle pensait. Quand le Dr San s'en mêle, on pourrait croire que tous sont de mèche et se liguent contre elle pour que la sombre vérité ne soit pas dévoilée.
EXTRAIT : « PSYCHO TEST
question1- l'Homme/La femme de sa vie, il faut (selon vous) :
Réponse A : l'attendre patiemment
Réponse B : le/la suivre sournoisement
Réponse C : L'homme de sa vie, il ne faut pas patienter docilement au coin du feu en attendant qu'il arrive. Quant à le traquer, à quoi Est-ce que ça peut bien servir de se languir de lui sous ses fenêtres? Non, l'amour est une salope, il ne faut pas avoir peur de lui forcer la main. l'homme de sa vie, la seule solution c'est de le trouver, le droguer, le jeter inconscient dans le coffre de sa voiture et l'enfermer dans sa cave. Pour son bien. »
J'ai découvert cette auteure avec son livre auto-éditée "Une ex" que j'avais adoré. Gina Dimitri est très proche de ses lecteurs et prend le temps de discuter avec eux. Je me suis facilement laissée tenter par "Sa chose".
La marque de fabrique de Gina Dimitri est de pouvoir nous faire grimacer avec une scène gore et deux lignes plus loin, nous faire rire aux éclats par les pensées ou les remarques de ses héroïnes. Ici encore, nous suivons une jeune femme complètement barrée, qui pourrait nous sembler juste excentrique au début et puis plus le récit avance plus un malaise s'installe. Le but de l'auteure est clairement de nous faire gamberger sur tout et tout le monde du début à la fin.
Cependant, je dois dire que je ne m'attendais pas à ce genre d'histoire, je suis un peu perplexe. Avec ce titre, la phrase d'accroche (Un pervers narcissique ne sait pas aimer) et la quatrième de couverture qui fait référence à ce site de rencontre, je m'étais imaginé une tout autre histoire. Je suis un peu moins enthousiaste pour "Sa chose" que je ne l'étais pour "Une ex", tout simplement parce qu'avec "Une ex" j'étais face à un OVNI littéraire. Je n'avais jamais lu ce genre de livre et le sommaire présenté était unique et parfait. Alors revoir le même schéma avec ce roman que ce soit avec le sommaire, le caractère et la psychologie de l'héroïne, m'a forcément enlevé cette surprise et cette découverte que j'avais eue dans le précédent roman. Quoi qu'il en soit, si vous ne connaissez pas cette auteure, laissez vous tenter par une de ses héroïnes, vous passerez un bon moment.
Sa chose
Une critique signée Mosaik
Inscrit le 17 mai 2017  |   39 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans fantastiques
Mosaik

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar