Anamor

San-Antonio 175, Céréales Killer

Critique de l'œuvre

Fleuve Éditions
Ce roman nous a été offert par les éditions Fleuve Éditions !
Mélanie Godemiche a été retrouvée morte, son corps atrocement mutilé. La victime avait organisé une rave-party, à laquelle était convié Antoine San-Antonio junior, le fils du commissaire.
Malheureusement, celui-ci a perdu sa casquette sur les lieux et s'est enfui de la scène du crime. Il va très vite devenir le principal suspect dans cette enquête.
Heureusement qu'il peut compter sur le soutien sans faille et l'inébranlable confiance de son père. Comment le commissaire va-t-il sortir son fils d'une telle situation si embarrassante ?
Frédéric Dard nous offre ici une aventure riche en émotions. Le commissaire va devoir se battre bec et ongles pour son propre fils.
Comme toujours, il y a beaucoup d'humour, de l'action et de l'argot.
Or, c'est aussi l'une des aventures de San-A parmi les plus terrifiantes de part la mutilation des victimes.
Il est à noter que Bérurier est absent durant les premiers chapitres de cette aventure. Il est cependant remplacé par le tandem San-Antonio père et fils, qui bien que ces deux personnages soient semblables en de nombreuses caractéristiques (excepté l'expérience professionnelle), ils sont efficaces pour se sortir des pires situations. Nous ressentons un lien très fort entre les deux, même si le père est très dur envers son fils.
Frédéric Dard a peut-être voulu comparer la relation des deux commissaires et celle qu'il a eu avec son propre fils...
San-Antonio 175, Céréales Killer
Une critique signée Luc-Antoine
Inscrit le 07 septembre 2012  |   58 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Luc-Antoine

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar