Anamor

San-Antonio 41, San-Antonio renvoie la balle

Critique de l'œuvre

Cette fois, c'est différent : San-A est invité par Bérurier, son mémorable complice, à assister à un match de football. Il faut préciser que San-A a tout d'abord été témoin d'une conférence au sommet entre son collègue et la femme de celui-ci, un évènement à mi-chemin entre le catch et le sumo.
Le gros, paré d'un costume aubergine et des bottes de pêche, est impatient de passer un moment de détente avec San-A, surtout par ce beau dimanche après-midi.
Ce que ni l'un ni l'autre n'avaient prévu, c'est que l'arbitre s'est écroulé en plein match. Après avoir examiné ce dernier, on se rend compte qu'il a été assassiné par une arme à feu. Les issues du stade sont alors bouclées, les joueurs sont consignés dans leur vestiaire respectif, et Béru cherche désespérément de quoi se fringuer...
Après pas mal de recherche, San-Antonio trouve enfin un témoin qui a vu plus en détail ce qui s'est passé lors du drame. Mais la malchance revient vite, car en imitant la chute brutale de l'arbitre, le témoin devient lui-même et malgré lui une autre victime.
Il ne reste plus pour San-A qu'à fouiller les gradins. C'est dans ces lieux qu'il découvre un autre cadavre...
Frédéric Dard nous livre ici une enquête riche en rebondissements : trois victimes, autant de coupables, et une enquête pendant un jour de repos, lors d'un dimanche des plus ordinaires, qui va vous faire vivre l'aventure la plus fantastique de sa carrière.
L'argot, les jeux de mots, et l'humour sont toujours présents dans cet épisode. Les actions des personnages et les lieux sont bien décrits.
Cependant, le nombre de personnage et le fait que certains n'ont pas d'identité propre font que l'histoire est un peu confuse et que nous sommes vite perdus.
Le point de vue des sonnettes, la nuit, de Frédéric Dard :
« C'est curieux, un coup de sonnette, la nuit, dans un immeuble endormi. Ça n'en fini plus de vibrer. C'est violant et inquiétant, même pour celui qui actionne la sonnette. »
San-Antonio 41, San-Antonio renvoie la balle
Une critique signée Luc-Antoine
Inscrit le 07 septembre 2012  |   58 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Luc-Antoine

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar