Anamor

San-Antonio 68, Bravo, docteur Béru !

Critique de l'œuvre

Le Gros Bérurier, un ex-interne des hôpitaux de Paname ! Non, mais on aura tout vu. Attendez tout de même que je vous raconte, mes drôles ! Trois toubibs du patelin Caducet-sur-Parbrise ont trouvé la mort de façon mystérieuse en peu de temps. Le premier est mort d'une balle dans la tête, le second a été violemment poussé dans les escaliers et le troisième a été étranglé.
Votre génial San-A a eu la merveilleuse idée de recyclé le Gros en toubib du patelin qui prescrit des cataplasmes en tous genres et qui administre des coups de saucisson à l'ail plutôt bien placés !
Mais pour surveiller Son Altesse, votre Antoine a eu la splendide idée de transformer la Viellasse(Pinaud) en bonne et assistante du seul toubib du coin.
Quant à San-A, il loge dans l'hôtel situé en face du cabinet où les drames se sont produits et où Béru exerce tout son talent. San-A tient compagnie au toubib officiel qui soit dit en passant se fera aussi tuer dans des circonstances vraiment étranges…
Frédéric Dard nous livre ici une enquête riche en rebondissements, en émotions et en rire ! L'argot coule à flot, les jeux de mots vont bon train, l'enquête est délicate et Béru est toujours aussi têtu ! Les lieux sont bien décrits, et même s'ils sont imaginaires, nous ne sommes pas perdus pour autant. Les personnages secondaires sont bien décrits aussi, à tel point que parfois, on a l'impression qu'ils sont à nos côtés !
Cependant, les victimes ne sont vraiment identifiables par un nom que vers la fin du livre, et on s'y perd un peu, car il n'y a pas qu'un seul meurtrier, cela aurait été trop facile d'ailleurs, et le fil à retordre n'aurais pas été aussi tordu.
De plus, l'argot, c'est bien, mais il vaut mieux le connaître si on veut comprendre absolument tout. Par exemple, lorsqu'il est question d'argent, difficile de dire le montant exact de la somme en jeu.
Enfin, comme le rapporte si bien San-A :
« C'est moins grave que si c'était pire. »
Docteur A.-B. Bérurier
San-Antonio 68, Bravo, docteur Béru !
Une critique signée Luc-Antoine
Inscrit le 07 septembre 2012  |   58 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Luc-Antoine

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar