Anamor

Serum 1, Saison 1, Épisode 1

Critique de l'œuvre

Une jeune femme est retrouvée morte dans un parc de New York. Morte ? Pas tout à fait, la balle qui l'a percutée ne l'a pas achevée et lorsqu'elle se réveille à l'hôpital, elle a perdu tout souvenir de ce qu'il s'est passé. Pire elle ne se souvient plus de qui est elle, de son passé. Black out total. Commence alors pour Lola Gallagher, le détective en charge de l'affaire, une course poursuite à la recherche des auteurs de cette attaque qui tenteront bien évidemment de finir leur travail...
Loevenbruck commence un roman d'un genre un peu nouveau. La plupart des séries romanesques sont un simple enchaînement de tomes liés entre eux. Loevenbruck a plutôt décidé de suivre le modèle des séries télévisées, à savoir un découpage en saisons et épisodes. A cette originalité, l'auteur va plus loin en insérant des QRCode à certaines fins de chapitre, permettant au lecteur d'écouter une musique d'ambiance pour le chapitre suivant. Si ces deux idées sont intéressantes, elles ont quand même de gros inconvénients. Concernant le découpage, il entraîne l'achat de nombreux romans et donc un coût qu'il ne faut pas occulter. Par ailleurs, le faible nombre de pages des épisodes donne parfois l'impression au lecteur d'être une vache à lait. A propos des QRcodes, ils obligent le lecteur à posséder un smartphone compatible, ainsi qu'une connexion internet. Il n'est pas donc pas aisé de lire hors de chez soi... Par ailleurs, certains lecteurs préfèrent le calme pour lire et bien que les musiques ne soient pas obligatoires, ils auront l'impression soit de passer à côté de quelque chose en ne les écoutant pas, soit de lire sans être concentré.
Néanmoins, une fois entré dans le roman, il est clair qu'en sortir ne sera pas facile. L'intrigue est bien ficelée et les rouages du premier épisode se mettent à peine en place. On sent la possibilité d'une série de longue haleine. Loevenbruck conserve le suspens à chaque moment et des éléments, indices sont lâchés à tout va mais avec une totale maîtrise. Un régal de lecture. Vivement la suite.
Serum 1, Saison 1, Épisode 1
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (1)
1
0
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Pas encore d'avatar

Hello,

Merci pour cette chronique...
Je me permets de réagir toutefois sur la question du prix...
Sérum est un roman inédit. Pour 6 euros, tu as le livre et, en bonus, une quinzaine de morceaux à télécharger gratuitement. Je t'assure qu'il a été difficile de convaincre un éditeur de faire un prix aussi peu élevé pour de l'inédit... La première saison comporte six tomes, qui correspondent en gros à deux gros romans grand format en matière de contenu. Deux romans inédits, aujourd"hui, ça coûte entre 40 et 44 euros. Soit entre 4 et 6 euros de plus que les six tomes réunis de Sérum... qui en plus contiennent une vingtaine de morceaux par titre, je le répète... Donc, je trouve qu'au contraire, J'Ai Lu a fait un très bel effort pour offrir des romans inédits à tout petit prix...

Voilà :-) Mais merci en tout cas pour cette chronique

Henri Loevenbruck


Henri Loevenbruck - 26 avril 2012 -