Anamor

Seul le silence

Critique de l'œuvre

Augusta Falls, ville tranquille de Géorgie (état américain) où nous suivons Joseph Vaughan, enfant paisible d'une dizaine d'années. Le premier chapitre débute par le deuil de son père. Bien qu'il ne soit qu'un enfant, Joseph se pose énormément de questions à propos de la mort. Pourquoi celle-ci lui a retiré son père ? Ce dernier est-il devenu un ange maintenant ? Le regarde-t-il et le protège-t-il du haut du ciel en compagnie d'autres anges ?
Il vit seul avec sa mère, qui tente tant bien que mal de joindre les deux bouts pour assurer à son fils une bonne éducation. Nous sommes en 1939, l'éducation, surtout dans les petites bourgades recluses ne sont pas la priorité de tous. Leurs voisins, la famille Kruger (d'origine allemande) et Reilly Hawkins (un ami d'enfance de la famille) vont être des bons substituts au parent manquant. La vie poursuit son cours mais sera rapidement troublée par une série de meurtres d'enfants. Tout commence avec Alice Ruth Van Horne, une jeune fillette de onze ans, camarade de classe de Joseph. Les années passent mais les meurtres se succèdent. Le procédé est toujours le même : une jeune enfant, abusée, mutilée...
Obsédé par la mort, Jospeh va vite essayer de prendre le taureau par les cornes et créer, avec ses camarades, les anges gardiens. Ils ont pour but de protéger les jeunes enfants d'Augusta Falls afin d'éviter que d'autres anges apparaissent.
Grâce à son institutrice, Joseph a trouvé sa vocation : il sera écrivain. Mais ces meurtres ne cessent de le troubler. L'écriture ne suffit plus à exprimer ce dont il ressent. Sa vie ne doit plus se poursuivre à Augusta Falls, il faut tourner la page. Malheureusement, son destin le rattrape, il ne peut se défaire de tous ces meurtres. Il n'a plus le choix : il doit trouver l'homme à l'origine de cela.
Ce premier roman de R.J.Ellory fait parler de lui. L'écrivain reçoit le prix du roman noir et les critiques sont unanimes. Cependant, beaucoup de longueurs sont présentes sur ces 600 pages. L'arrivée de Joseph à New-York permet de ré-injecter un peu de sang neuf dans une histoire qui commence à s'essouffler. Quelques incohérences également m'ont fait tiquer mais je ne peux vous en dire plus au risque de vous gâcher une partie de l'histoire.
Malgré ces quelques points, la lecture est fluide et l'histoire prenante. A part le fait que Joseph soit un vrai aimant à problèmes, je vous conseille ce roman.
Seul le silence
Une critique signée Rémi
Inscrit le 02 juillet 2010  |   65 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Rémi

Le coin des internautes

Moyenne des notes :   (1)
0
1
0
0
0
 
Pas encore d'avatar

Chantal

Contrairement à Rémy, je n'ai pas trouvé que le roman s’essoufflait par moment. J'ai été entraînée du début à la fin sur un rythme égal. Pas vraiment un rythme habituel pour un thriller, dans le sens où l'histoire évolue plutôt lentement, et les rebondissements sont plutôt rares, mais la lecture est agréable, et j'ai vraiment pris du plaisir.
Par contre, j'ai été déçue par la fin, qui tient en deux pages, et que je trouve bâclée. Il aurait simplement donné le nom du coupable en zappant le dernier chapitre que ça m'aurait fait le même effet...


Chantal - 07 février 2012 -