Anamor

Silicon Valley / Prédateurs Vallée ?

Critique de l'œuvre

Télémaque
Ce roman nous a été offert par les éditions Télémaque !
Google (et principalement son moteur de recherche), Apple (et principalement son iPhone) et Facebook sont des acteurs majeurs de notre quotidien. Tous les jours nous faisons des recherches sur le premier, téléphonons avec le second et partageons notre vie sur le troisième.
Au fur et à mesure du temps, ces trois entreprises de la Silicon Valley amassent un grand nombre de données sensibles sur nous-mêmes : âge, sexe, ville, opinions religieuses, politiques, sexuelles et bien d'autres qu'elle devine à partir de nos habitudes et recherches.
Henno propose dans ce document une analyse détaillée, partant de la description des entreprises aux enjeux que tout cela représente, en passant par des sociétés peu connues mais intéressantes.
Tout d'abord, il est intéressant de faire le parallèle entre le livre papier et le site tousfiches.com, dédié à cet ouvrage. En effet, chacune des annotations fait allusion à une référence (mot à changer) du site, la plupart du temps dans le but de dater l'information. De plus le site informe sur certaines erreurs commises dans le document papier.
Si la majeure partie du document est connu des amateurs des nouvelles technologies, les encarts sur la télévision et l'utilisation de la technologie NFC est assez méconnu du grand public. De plus, Henno analyse avec pertinence certains points comme les résultats Google qui (dans un futur plus ou moins proche) diffèreraient selon le type de personne (grâce aux nombreuses données collectées, notamment sur le Smartphone). Par exemple une personne dépressive (marche lente, pause dans le travail, etc.) verra comme premiers résultats des choses positives. Il semblerait aussi qu'Amazon aurait évalué le comportement de l'internaute pour influer sur le prix. Même si tout cela semble surréaliste, et peu probable, l'analyse est très intéressante.
La conclusion du document, sur la base des lois américaines est elle aussi très agréable pour la culture. En effet, les gros prédateurs sont tous américains et particulièrement californiens. La France pourra-t-elle faire appliquer des lois françaises qui n'ont pas cours aux Etats-Unis ? Cependant l'internaute possède quelques moyens pour se protéger que je vous invite à découvrir dans la lecture de ce document. Mais le débat est-il réellement à la protection des données ?...
A noter, pour finir, que le document est truffé de liens qui permettront aux plus curieux d'enrichir leur connaissance du sujet.
Silicon Valley / Prédateurs Vallée ?
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar