Anamor

Skin Trade

Critique de l'œuvre

Lorsqu'une vague de meurtres frappe la ville qu'elle croyait si bien connaître, Randi Wade, détective privée, est immédiatement en alerte. Non content d'ôter la vie à ses victimes, le tueur les dépossède également de leur peau : un mode opératoire qui rappelle cruellement à la jeune femme l'assassinat de son père vingt ans plus tôt.
Déterminée à résoudre cette affaire avec ou sans l'aide de la police, ce n'est pas seulement dans le labyrinthe des rues que Randi devra mener l'enquête, mais dans les recoins les plus sombres de son passé.
Skin Trade est une courte nouvelle d'environ 150 pages. Je n'ai pas été convaincu par les premières pages et si le roman avait été plus long, je n'aurais probablement pas adhéré du tout et aurait abandonné la lecture. Au cours du premier chapitre, j'ai eu l'impression que l'auteur suggérait un élément capital sans le dévoiler. Puis cet élément n'est plus évoqué pendant les 70 prochaines pages jusqu'à revenir en trombe, comme une surprise, la fin du suspense et devenir capital. OK mais du coup on le savait déjà depuis le début... De plus l'histoire n'est pas des plus passionnantes. Le rythme est mou, les descriptions sont nombreuses sans pourtant aider à s'imprégner des lieux ni de l'ambiance. Les personnages n'ont que peu d'intérêt et sont au bord de l'insipidité...
Et puis, passé les cent pages, l'histoire s'emballe, le rythme s'accélère au fil des révélations et le roman devient nettement plus intéressant. Alors qu'il m'a fallu plusieurs séries de lecture au début, j'ai lu le tiers restant d'une traite, pour un final... étrange... Sans en dévoiler davantage, la fin ne plaira probablement pas aux lecteurs (elle ne m'a pas plu).
En bref, Skin Trade est une oeuvre qui ne m'a rien apporté et que j'aurais pu laisser de côté.
Skin Trade
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar