Anamor

Spirales

Critique de l'œuvre

Hélène, cinquantenaire mène une vie paisible avec son mari, ses enfants et petits-enfants. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes sauf que parfois tout dérape. Notre personnage principal va succomber au charme d'un délicieux inconnu, oui bon l'adultère c'est connu mais c'est un peu moins courant quand l'amant meurt juste après. Et là panique, il faut sauver les apparences, ne rien dire et continuer une vie normale. Plus facile à dire qu'à faire…
« Spirales » nous montre la descente aux enfers, autant physique que morale, d'une femme tout ce qu'il y a de plus banale. L'histoire est, comme d'habitude avec Tatiana de Rosnay, intéressante et bien tournée. Cependant elle s'avère être un peu prévisible, les évènements s'enchainent d'une façon logique et déjà vue. La fin, quant à elle, est surprenante et termine parfaitement ce roman. L'auteur ne tourne pas en rond et nous sert ici une fin courte, simple et réaliste. Comme souvent ce roman est court mais dans le bon sens du terme, plus n'aurait pas été agréable et aurait probablement été ennuyant.
Ce n'est pas le meilleur roman de cet auteur, mais il n'en reste pas moins agréable à lire.
Spirales
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   218 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar