Anamor

Thérèse Desqueyroux

Critique de l'œuvre

Thérèse Desqueyroux, jeune femme issue d'un milieu aisé vit à la campagne, à Argelouse, un petit village perdu dans la lande. Elle s'est mariée à Bernard Desqueyroux, son voisin, et de cette union est née une fille, Marie.
A priori, Thérèse a tout pour être heureuse : une famille, des amis, une maison, de l'argent...
Pourtant, las de cette situation, Thérèse tentera de tuer son mari, un homme qu'elle a épousé pour deux raisons : ils étaient voisins et Bernard était le demi-frère de l'amie d'enfance de Thérèse, Anne de la Trave. Thérèse voulait renforcer le lien d'amitié qui l'unissait à Anne.
Thérèse Desqueyroux a été jugée pour ce crime, et le verdict est sans appel : non-lieu. Celle-ci a eu de la chance : c'est paradoxalement grâce au témoignage de son mari qu'elle a été relaxée : il a reconnu ne pas compter les doses de médicaments qu'il prenait ; médicaments qui, administrés en grande quantité, auraient pu devenir mortels.
Dès lors, Thérèse n'a plus d'autre choix que de trouver une explication à donner à son mari et aux autres, car tous la croient coupable, même après le rendu du verdict.
François Mauriac a écrit un roman inspiré ici de faits réels : l'histoire d'une femme qui a assassiné son mari sans se voir condamnée. Cette histoire l'a fasciné, et c'est justement ce qu'il tente de nous transmettre.
L'ambiance est vraiment bien décrite : on ressent ce que Thérèse a dû ressentir lorsqu'elle est rentrée chez elle, auprès de son époux.
Malheureusement, les actions des personnages passent au second plan. Certes, ce n'est pas important ici, mais je vous recommande de lire ce livre si vous n'êtes pas fatigué afin de bien suivre l'action et les évènements qui y sont décrits.
L'innocence décrite selon François Mauriac :
« Les êtres les plus purs ignorent à quoi ils sont mêlés chaque jour, chaque nuit, et ce qui germe d'empoisonné sous leurs pas d'enfants. »
Thérèse Desqueyroux
Une critique signée Luc-Antoine
Inscrit le 07 septembre 2012  |   58 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Luc-Antoine

Vous avez aimé cet article, vous devriez également apprécier

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar