Anamor

Triangle

Critique de l'œuvre

En pleine guerre froide, bien aidée par les russes, l'Egypte est sur le point de fabriquer la bombe atomique.
L'apprenant, les services secrets israéliens envoient leur meilleur espion, Nathaniel Dickstein dans le but de leur trouver de l'uranium, puis de l'acheminer en secret afin qu'Israël puisse aussi s'armer.
Mais il n'est pas seul sur le coup. Entre le KGB qui le suit à la trace, les fedayins qui le veulent mort et une jeune femme prénommée Suza dont il tombe amoureux, la partie est très loin d'être gagnée...
Ken Follett a bâti la trame de son roman sur un fait réel, un article paru dans un journal le 7 mai 1977. Comme à son habitude, le lecteur se trouve plongé dans le milieu de l'espionnage et des conflits géopolitiques de la guerre froide. On ressent au fil des pages toute la connaissance précise de l'auteur, qui intègre parfaitement sa fiction aux faits réels du monde des années 80.
La plume est enlevée, vive et la narration est très efficace. Espionnage, contre-espionnage, les rebondissements sont présents et laissent peu de place à l'ennui.
Tout n'est pas parfait et la plupart des évènements sont prévisibles, voire pour certains invraisemblables, notre ami Dickstein se trouvant finalement être un grand James Bond ; l'histoire d'amour ne laisse pas non plus de place au doute. Mais Triangle est un roman très agréable, qui, une fois démarré, est difficile de reposer.
Du bon Ken Follet pour une aventure riche en actions.
Triangle
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar