Anamor

Un été près du lac

Critique de l'œuvre

Belfond
Ce roman nous a été offert par les éditions Belfond !
Justine Evans décide de tout quitter. Elle part avec ses deux filles, laissant son fiancé manipulateur, son appartement et son travail derrière elle. Elle s'installe dans la maison près du lac qu'elle vient d'hériter de sa grand-tante Lucy. La maison est peu accueillante et l'adaptation semble impossible. Surtout au coeur de l'hiver et malgré l'aide de Matthew qui connaissait bien Lucy depuis l'enfance et qui essaie de leur faciliter la vie. Mais la maison n'a pas livré tous ses secrets. L'atmosphère, pesante, a de quoi mettre mal à l'aise Justine. Photos, vêtements, lettres, impossible d'ignorer l'ombre d'Emily, la petite soeur de Lucy et Lilith disparue en 1935. Entre passé et présent, nous allons suivre alternativement le quotidien d'une jeune mère célibataire et le passé de Lucy pour découvrir la vérité sur cette famille Evans et sur le drame familial qui s'est joué dans cette maison près du lac, il y a 60 ans.
Extrait :
« Soixante-quatre années se sont écoulées, mais étrangement, je n'ai pas l'impression que cela fait tant de temps. Mère est morte, de même que père et Lilith. Lorsque mon tour viendra, ce sera comme si cet été n'avait jamais existé. »
Je découvre Heather Young avec ce premier roman et j'en suis ravie. Nous faisons la connaissance ici de plusieurs femmes de caractère, issues de la même famille, que plusieurs dizaines d'années séparent. Nous découvrons les rêves qu'elles avaient et qui ont été engloutis par une réalité sans pitié. Nous découvrons comment un drame passé sous silence plusieurs décennies plus tôt a affecté la vie de nombreuses personnes. J'ai aimé découvrir Lucy à travers son journal, nous racontant sa vie, son désir d'être aimée par sa grande soeur Lilith, la jalousie qu'elle avait pour sa petite soeur Emily, surprotégée par leur mère, ses jeux secrets avec Matthew. Au fils des pages, on ressent peu à peu un malaise qui s'installe. On devine que quelque chose cloche dans ce havre de paix. Il faudra attendre les trois-quarts du roman pour comprendre. Et même là, rien ne laisser prévoir un tel dénouement. Justine sera-t-elle la clé qui mettra un terme à tout ce mystère ? J'ai aimé chacune des filles Evans. Peu importe leurs différences de caractère, je n'oublierai pas cette histoire de si tôt.
Cette lecture a été captivante du début à la fin. Je recommande ce livre à tous ceux qui aiment les secrets de famille et les drames qui y sont associés. En avril 2017, les Editions Belfond créent une nouvelle collection "Le cercle", rassemblant la littérature féminine étrangère. Ce livre fait partie de cette nouvelle collection.
Un été près du lac
Une critique signée Mosaik
Inscrit le 17 mai 2017  |   39 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans fantastiques
Mosaik

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar