Anamor

Une famille trop parfaite

Critique de l'œuvre

Belfond
Ce roman nous a été offert par les éditions Belfond !
Olivia Brookes et ses trois enfants se sont volatilisés.
Pourtant, dans leur jolie maison des quartiers chic de Manchester, tout semble normal : la voiture de la jeune femme n'a pas bougé, aucune affaire ne semble manquer. Même le sac à main et le téléphone d'Olivia traînent encore dans la cuisine. Un mystère pour la police.
Plus étrange encore : l'école assure ne pas avoir vu les enfants depuis plusieurs semaines ; Robert, le mari d'Olivia, semble plus furieux que désespéré ; et surtout, le nom de la jeune femme revient dans une ancienne affaire de disparition.
Car, deux ans plus tôt, c'est Olivia qui lançait, affolée, un avis de recherche pour retrouver son mari et leurs enfants, dont elle était sans nouvelles...
Qu'est-ce qui ne tourne pas rond chez les Brookes ? Quels sombres secrets cache cette famille que tout le voisinage pensait si tranquille ?
Le harcèlement moral est au cœur de ce roman, plus précisément encore le harcèlement au sein même du couple. L'auteure nous dépeint en effet la vision horrible (et je l'espère improbable car tellement énorme... mais malheureusement je ne suis pas sûre que cela n'existe pas "en vrai") d'un couple dans lequel l'homme contrôle tous les faits et gestes de sa femme allant jusqu'à mettre des caméras dans la maison, lui demander de noter tout ce qu'elle fait et j'en passe.
La description de ce couple est très bien faite, on tourne les pages très rapidement en imaginant parfaitement les scènes et c'est finalement ce que l'on demande à un bon roman non ? Malheureusement, on voit rapidement venir l'intrigue finale ce qui gâche un peu le plaisir sur la fin.
Un roman agréable à lire qui donne à voir une nouvelle facette, qui me plait beaucoup, de cette maison d'édition Belfond.
Une famille trop parfaite
Une critique signée Aline
Inscrit le 07 septembre 2008  |   218 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Aline

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar