Anamor

Vent d'Est, Vent d'Ouest

Critique de l'œuvre

Kwei-Lan, une jeune chinoise a été promise dès sa plus tendre enfance à un jeune homme dont elle ne sait rien, à l’exception de son nom. Cette jeune fille a été élevée dans le respect strict des coutumes ancestrales de la Chine : elle doit obéir scrupuleusement et aveuglément à la volonté de ses parents.
Malheureusement, l’homme qu’elle doit épouser revient imprégné par la culture européenne : il ne croit plus aux dieux, ne respecte plus les rites.
Par ailleurs, le frère de Kwei-Lan revient d’Amérique avec une étrangère à laquelle il s’est marié selon les coutumes de ce pays. Comment les membres de sa famille vont-ils accueillir cette femme ?
Pearl Buck nous offre un livre passionnant, touchant et dramatique sur les conflits qui opposent les coutumes et les idéologies nouvelles.
Entre le cœur et la raison, c'est un choix difficile, ce qui rend ce dilemme encore plus insupportable et irrémédiable.
Les sentiments et les émotions des personnages sont très bien détaillés. Nous pouvons nous identifier facilement à eux, même si la plupart d’entre nous ne connaitra jamais de telles situations.
Nous apprenons beaucoup à propos des mœurs et du mode de vie de la Chine. Même s'ils ont évolué, ces derniers restent respectés et craints encore dans certains pays.
Pearl Buck à propos de la famille :
« Comment se fait-il que tant que durent les liens du sang ils risquent de causer de la souffrance ? »
Vent d'Est, Vent d'Ouest
Une critique signée Luc-Antoine
Inscrit le 07 septembre 2012  |   58 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Polars - Thrillers, Romans français
Luc-Antoine

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar