Anamor

Vida

Critique de l'œuvre

Sabina est une jeune colombienne vivant aux Etats-Unis, dans le New Jersey. Vida nous compte l'histoire de cette jeune fille qui devient femme, à travers son quotidien, ses amis, ses amours et bien sûr ses emmerdes. Les 185 pages narrent différentes époques de sa vie, en flux discontinu.
Dans ce très court roman, Patricia Engel nous offre une vision de la vie d'une jeune colombienne issue de parents immigrés aux États-Unis. Chaque chapitre correspond à une période différente durant laquelle l'auteur nous abreuvent de détails alourdissant une narration peu inspirée. Il convient de souligner que ces ellipses nous offrent une histoire hachée où présent et passée se mélangent sans réelle transition. Il faut parfois arriver au milieu de l'épisode pour se rendre compte de la période en cours...
Il convient de s'interroger sur la finalité de ce roman, ou le message que l'auteure aurait cherché à faire passer car je suis manifestement passé à côté. Il est ainsi plus que difficile de trouver l'adjectif qui conviendrait à ce roman. Inutile, inintéressant, incohérent, manque de structure narrative ? Certains romans de cette catégorie arrivent pourtant à susciter de l'intérêt, souvent via les émotions des personnages et une écriture irréprochable. Mais ici c'est le néant.
Vous l'aurez compris, un roman que j'aurais mieux fait de ne pas lire.
Vida
Une critique signée Nicolas
Inscrit le 11 mai 2008  |   264 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Fantasy, Polars - Thrillers
Nicolas

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar