Anamor

Voici venir les rêveurs

Critique de l'œuvre

Jende Jonga est camerounais. Grâce à un visa de tourisme, obtenu à grands renforts de ruses et grâce à l’aide d’un cousin, il a réussi à émigrer aux Etats-Unis, à New-York.
À force de travail, il a mis suffisamment d’argent de côté pour faire venir sa femme Neni et son fils Liomi, restés au pays.
Neni est ambitieuse, elle étudie beaucoup et avec sérieux pour réaliser son rêve, devenir pharmacienne. A côté de ça, elle travaille aussi à l’extérieur et en prime prend soin de son mari et de son fils. Tous les deux voudraient obtenir la fameuse Green Card et que leur fils devienne un « vrai » américain. Ce rêve, Jende espère le réaliser grâce à son nouveau travail. Il devient chauffeur d’un homme important, un banquier de la Lehman Brothers. Mais la crise des subprimes est en route...
J’ai d’abord été attirée par cette très belle couverture et par ce titre poétique. Puis alléchée par les annonces des éditeurs présentant ce roman comme « le » roman le plus attendu de la rentrée littéraire étrangère.
Du coup, forcément, j’ai été un peu déçue...
N’allez pas croire que je n’ai pas aimé. C’est un très bon roman, bien écrit, avec des personnages étonnants et parfois même bien énervants car ni bons ni mauvais, humains en somme...
La « soumission » de Neni à son mari m’a beaucoup agacée, certaines réactions de Jende, qui semblent sortir d’un autre temps, aussi. Question d’éducation et de culture aussi.
Bref, un livre dont les personnages m’ont fait rire, m’ont déçue, énervé, ou parfois attristée, mais jamais laissée indifférente : un livre qui m’a fait « croire » à l’existence de cette famille.
Un roman qui permet aussi de se rendre compte comme il est difficile d’émigrer dans un autre pays, avec justement d’autres habitudes, une autre culture, une méconnaissance des usages, etc. et une autre couleur de peau !
Voici venir les rêveurs
Une critique signée Nath56
Inscrit le 27 octobre 2014  |   151 critiques publiées
Catégorie(s) préférée(s) : Romans étrangers, Romans français
Nath56

Le coin des internautes

Pas encore d'avatar